Progressions croisées

Laisser un commentaire
Lectures

Le 9 septembre, les éditions Alisio publiaient la traduction française du dernier livre d’Ibram X. Kendi, Comment Devenir antiraciste. Une lecture qui explore la construction et les expressions du racisme, pour mieux le contrer.


Ibram X. Kendi est une voix notable sur la question du racisme aux États-Unis. Historien, il intervient dans les médias nationaux, sous la forme d’interviews ou d’éditos, et s’est même essayé aux Ted Talks. Dans un registre bien plus grave, on a pu le voir sur CBS la semaine dernière, à la suite de la décision de justice concernant les policiers responsables de la mort de Breonna Taylor, contre lesquels les poursuites pour homicide ont été abandonnées.

Ibram X. Kendi. DR

On doit à Kendi l’ouverture d’un centre de recherches sur l’antiracisme, dont il a la direction, à l’Université de Boston. Du côté des publications, il est l’auteur de livres comme The Black Campus Movement, Stamped from the Beginning : the Definitive History of Racist Ideas in America, Stamped : Racism, Antiracism and You (avec Jason Reynolds) ou encore Antiracist Baby.

Pour l’anecdote, le nom complet de Kendi est déjà passé par quelques changements. Son deuxième prénom, Henry, deviendra Xolani. Pour des raisons exposés dans son livre, il lui préfère ce terme qui, en Zoulou, signifie paix. Quant à son nom de famille, Kendi, il est déterminé avec sa compagne lors de leur mariage. Emprunté au Meru, Kendi signifie “l’être cher”.

Croisements

La rédaction de Comment Devenir antiraciste part de cette même question qu’on lui a souvent adressé. Pour y répondre, il croise son propre chemin à une analyse plus large. Son point de départ : le concours oratoire Martin Luther King Junior, auquel il participe à 17 ans, et dont il dissèque le discours qu’il a écrit. Kendi aborde frontalement tous les moments où il a pu faire preuve de racisme, où il en a été témoin et deux dont il a été victime. Le livre avance d’ailleurs avec lui, suit sa progression et mène le lecteur à autant de réflexions sur lui-même.

Dans son livre, Ibram X. Kendi soulève les conséquences du racisme sur la vie des noirs aux États-Unis. Il aborde le domaine de la santé, de l’environnement, de l’économie ou encore de l’école. Ces faits, qui claquent, sont complétés par des informations historiques qui retracent les racines du racisme. L’auteur prend par ailleurs le temps de poser précisément le sens des termes “racisme” et “antiracisme”. Une démarche qu’il considère centrale : pour pouvoir lutter contre une idée ou s’en défaire, il faut la comprendre.

Comment Devenir antiraciste vient également démonter les chemins de pensée et les raccourcis perpétuant le racisme. Et, par là, sa lecture nous pousse à analyser nos propres réflexions, nos actions et nos lacunes afin de sortir de la zone grise et floue de la fausse neutralité et atteindre l’antiracisme. A titre d’exemple, il discute “l’aveuglement aux couleurs” (color blindness), ou le fait de ne pas prendre en compte les spécificités des différents groupes racisés, et ses implications réelles.

La structure du livre de Kendi amène naturellement à se remettre en question. A analyser sa place et, lorsqu’il y en a, ses privilèges. Il permet aussi d’élargir son champ de pensée. Quitte à prendre quelques claques, il remet les choses en place et fait l’effet d’un reality check intérieur et extérieur.

@aleksduncan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.