En-tête pour l'article sur "Le Cercueil des âmes"

Chasse

Laisser un commentaire
Lectures

Lors d’une sortie scolaire, une classe découvre le corps d’une femme décapitée. Un peu plus loin, dans un jardin, c’est la tête d’une femme dépourvue de nez qui est retrouvée. La policière Karin Adler ainsi que ses collègues vont devoir se pencher sur cette affaire des plus singulières, qui semble se conformer à d’anciens châtiments réservés aux sorcières. Mais qui souhaiterait ainsi ressusciter des pratiques brutales et meurtrières d’un autre temps ?


Cet ouvrage est la deuxième aventure de l’enquêtrice Karin Adler et, fidèle à mon excellente habitude de lire les séries dans le désordre, j’ai commencé par celui-là. Fort heureusement pour moi, les personnages du tome précédent sont brièvement présentés, ainsi que leur situation. Ca permet de prendre aisément le train en marche. Par ailleurs, les deux livres présentent deux enquêtes séparées.

« Le Cercueil des âmes » est publié aux éditions Balland.

Celle-ci débute donc par deux découvertes : celle d’un corps sans tête d’un côté et celle d’une tête sans corps ni nez de l’autre. Cerise sur le gâteau, le corps a été découvert par une classe en sortie scolaire. Le fait que l’auteure enchaîne directement avec un flash-back mettant en scène un enfant maltraité sans lien apparent avec l’affaire m’a donné l’impression d’une certaine confusion et m’a un peu déroutée. Puis l’enquête a repris son cours et je n’ai eu aucun problème à me repérer entre les flash-backs et l’enquête.

Cette dernière est d’ailleurs bien menée, avec un suspense qui persiste jusqu’à une fin haletante et pleine de tension. J’ai pris plaisir à suivre les progrès des enquêteurs qui se retrouvent face à un tueur adepte de la chasse aux sorcières. J’ai particulièrement apprécié que l’auteure se joue de mes attentes pour mieux me surprendre grâce aux flash-backs.


Attention, spoilers. Surlignez le prochain paragraphe, si vous souhaitez vraiment tout savoir.

Je pensais avoir affaire à une construction parallèle entre l’avancée de l’enquête et la vie du tueur, or il s’avère que le coupable est un membre de son entourage. Cette surprise était bienvenue.


L’héroïne ainsi que ses collègues sont des personnages agréables que j’ai eu plaisir à voir évoluer, leurs personnalités sont bien définies et mêmes complémentaires. A aucun moment je n’ai eu l’impression que l’un d’entre eux faisait de la figuration. Par ailleurs, j’ai bien aimé le fait que la vie amoureuse de l’enquêtrice se croise avec son enquête, ce qui a donné lieu à un chapitre plein de suspense. 

Mais ce qui m’a gênée avec ce livre, ce sont les nombreuses fois où l’auteure se détourne de l’intrigue pour se pencher sur des éléments de la vie privée, non seulement des enquêteurs mais également d’une jeune femme qui ne fait qu’intervenir de manière exceptionnelle auprès de la police. Certes son histoire de burn-out est très touchante, mais ces nombreux apartés où il n’est en aucune façon question de l’enquête parasitent à mon avis l’intrigue. Cela n’a pas gâché ma lecture, mais c’est ce qui fait que ce livre n’est pas un coup de cœur. Néanmoins, ça reste un ouvrage agréable et bien écrit dont on ne devine pas la fin.

Je vous souhaite une bonne lecture,

Miss Jack

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.