Chronique de "L'Année de grâce", de Kim Liggett.

Rite de passage (L’année de Grâce, K. Liggett)

Ça y est, c’est la rentrée pour l’équipe. La poussière s’est accumulée sur mon bureau mais le ficus a mystérieusement survécu. Le temps qui semble s’être arrêté reprend tranquillement au sein du bureau Ilmi. Entre les (trop nombreuses) nouvelles séries à regarder, les envies, les « j’ai la flemme »et les « trop tard », par quoi commencer ? Une petite chronique de livre… Mais lequel ? J’ai longuement hésité parmi plusieurs ouvrages puis un titre s’est imposé tout seul, comme une évidence : L’année de Grâce, de Kim Liggett – ma première claque littéraire de l’Été.

Laisser un commentaire
Fresque d'Hopare au centre commercial Westfield Forum des Halles.

La dame des Halles

Elle s’est installée pendant l’Été. Celle que j’appelle la dame de Châtelet est le personnage central d’une fresque de l’artiste plasticien Hopare. Installée dans le Forum des Halles, on la découvre depuis les hauteurs ou, par surprise, en la foulant du bout des pieds. Hopare a accepté, à l’occasion d’une interview, de revenir sur la création de sa fresque éphémère.

2 commentaires

Chienne de vie

“My Broken Mariko” est un trigger à lui tout seul. Conçu par Waka Hirako, ce manga aborde coup sur coup la mort, le suicide, les violences familiales, les violence conjugales et le viol. La lecture a quelque chose du virage pris beaucoup trop vite, de la descente de montagne-russe trop violente, qu’on arrêterait pourtant pour rien au monde.

Laisser un commentaire
La Classe de neige est un roman d'Emmanuel Carrère

Neige amère

Il y a quelque temps, je m’embourbais dans la lecture d’un livre agréable qui mettait un temps fou à démarrer. Il n’avait pas de défaut particulier, en dehors de celui-ci, et m’a fait passer des heures agréables. Pourtant, je ne pouvais m’empêcher de regarder ailleurs. Et, dans un moment de faiblesse, j’ai fini par céder. Je me suis détournée du droit chemin. J’ai trompé mon ennui avec un autre livre. Celui dont nous allons parler aujourd’hui : La Classe de Neige, d’Emmanuel Carrère.

Laisser un commentaire
Considérations télévisuelles

Savoir s’arrêter

Assise dans le canapé, j’ai les yeux sur rivés sur la télévision. Cela fait déjà quelques jours que je dédis mes pauses déjeuner à rattraper mon retard d’une série que j’adore. Et me voilà, les yeux ronds, à me répéter mentalement que “non, ils n’iront pas zigouiller leur premier rôle”.

Laisser un commentaire
"Le Cercle des impunis" est un poler écrit par Paul Merault

50 nuances de bof

Il y a de bons livres. Qui vous marquent. Qui vous transportent. Qui vous émeuvent, comme Le Cirque des rêves, d’Erin Morgenstern (vraiment, lisez ce livre). Il y a aussi de mauvais livres, qui vous tombent parfois des mains avant même la fin de l’histoire. Des livres qui vous ennuient profondément, qui vous agacent et parfois même vous énervent par leur médiocrité, leur vide, leur absence totale d’intérêt.

Laisser un commentaire
Découvrez le deuxième album de Nawather, Kenz Illusions

Retrouvailles

Je me suis absentée… Longtemps. Un mélange de panne d’écriture et de désorganisation et deux mois sont passés. Laissez-moi d’abord dépoussiérer notre jukebox. J’ai en réserve un album sorti au début du mois de mars : Kenz Illusions, deuxième album du groupe tunisien Nawather.

Laisser un commentaire
La Matinale d'Ilmi (18/01)

La Matinale d’Ilmi’ (18/01)

La malédiction du lundi matin ? Du café froid ? Peut-être un peu des deux… Bref, vous allez voir que ce matin, c’était (un peu) difficile ! Mais on vous a concocté un agenda mêlant spectacles en ligne, visites depuis le canapé (ou le lit, après tout…) et coups d’œil dans les galeries d’art.

Laisser un commentaire
"Longtemps je me suis couché de bonheur" est un roman de Daniel Picouly, paru chez Albin Michel.

Réconfort

Pour une fois, j’ai décidé de vous parler d’un livre de la rentrée littéraire. Non, je ne suis pas tombée sur la tête, je n’ai pas été touchée par la foudre et non, je ne suis pas devenue par miracle une adepte de la rentrée littéraire. Ce petit écart à mon choix de ne jamais (ou presque) vous parler de nouveautés, c’est entièrement de la faute de Daniel Picouly.

Laisser un commentaire