(carte Nightcall)

Taxi mystère

Laisser un commentaire
Jeux vidéo

Le jeu-vidéo Nightcall vous met derrière le volant d’un taxi parisien. Dans la peau d’un mystérieux chauffeur, vous allez osciller entre psychologue et indic’ au hasard de trois enquêtes. On part tout de suite à la découverte de la première : le Juge.


Vous ouvrez les yeux, à l’hôpital. A la suite d’une agression sévère, vous avez passé deux semaines dans le coma. Le Juge, un tueur en série qui fait frissonner les colonnes des journaux et les rue parisiennes, vous a laissé dans un sale état. D’ailleurs, vous n’avez pas récupéré tous vos souvenirs de la soirée. C’est peut-être pas plus mal… Malgré un malaise ambiant, vous souhaitez reprendre la route dès que possible. 

A votre disposition, une carte de Paris et de la région parisienne, une horloge, le journal (si vous l’achetez), le niveau de vos finances (parce qu’il faut quand même gagner de quoi faire tourner le taxi) et la jauge d’essence de la voiture. Sur la carte, des visages apparaissent pour signifier les courses disponibles. Chacun des passagers que vous prendrez finira par vous raconter sa vie, plus ou moins directement ou volontairement. Vous, vous pourrez leur répondre, les embêter, les juger ou non. Notez que vos échanges vont se compliquer lorsque vous devrez mener l’enquête en cheville avec la police. A ce stade, la carte distinguera les suspects des autres passagers.

Un polar contemporain

Nightcall, développée par MonkeyMoon, est un polar dont vous êtes le héros. Moralité, passez votre chemin si vous n’aimez pas les jeux qui parlent beaucoup, car celui-ci demande beaucoup de lecture et un minimum d’attention. Ponctuellement, il vous faudra faire des choix d’ordre moral pour avancer dans l’histoire. Et d’autres, plus légers, pour répondre aux passagers. Préparez-vous aussi à assister à quelques événements perturbateurs et autres rencontres inattendues.

Vous êtes ici sur un jeu narratif dont le scénario est finement travaillé et parsemé de perturbations qui tombent pile pour vous sortir d’un rythme de croisière. Le dosage des révélations est lui aussi intéressant. Plus que celles des suspects, ce sont les révélations sur la vie du héros qui sont marquantes. On part en ne sachant quasiment rien de cette silhouette, apparemment douée avec les gens, et on finit par découvrir un personnage riche, doté de sa propre histoire et de ses démons, et non un réceptacle.

Du côté des passagers, il y en a de tous les bords et de tous les genres. Ils sont d’ailleurs prétexte à aborder des sujets aussi variés que le Brexit, la prostitution ou l’homophobie – et pas toujours par leurs côtés les plus faciles. Nightcall ne propose pas de juge de moral mais des tranches de vie. A nous de regarder et d’analyser ces situations.

Outre le taxi et la carte, vous découvrirez également un appartement, celui de notre héros. C’est là-bas que, dans un temps limité, vous pourrez étaler tous les indices que vous avez trouvé pendant votre service. Un coin de bureau et un tableau en liège vous permettront d’étudier les cas de chaque suspect, quitte à en faire sauter au fur et à mesure. Au bout du compte, il vous faudra accuser quelqu’un – ou demander une rallonge de temps. Et là, je remercie toutes les séries policières qu’a pu regarder ma mère. Ça entraîne. Ceci dit, je n’ai pas vu arriver la scène finale et son degré de tension. J’en aurais bouffer mon clavier…

Bon. S’il fallait aller chercher des poux à ce jeu, il y a bien les temps de déplacements de votre petite voiture sur la carte. Selon la distance parcourue, elle peut sembler un poil longue. Mais c’est très clairement rattrapé par les décors et leur atmosphère brumeuse. Ils représentent parfaitement la nuit jaune, propre aux grandes villes, avec un supplément de mystère. Avec Nightcall, vous êtes au cœur d’un polar que Miss Jack pourrait lire. Et si les trois enquêtes ne vous suffisent pas, le jeu propose également un mode balade, qui permet de rencontrer autant de personnages que possible, répertoriés dans le Passidex. Spoiler, il y a un Père Noël en fin de service.

Aleksandra Duncan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.